Un advergame pour le lancement de la nouvelle voiture de Mazda

Les constructeurs automobiles s’intéressent de plus en plus à l’advergaming pour faire la promotion de leurs nouveaux produits.

Un jeu immersif

D’autant plus qu’il est assez facile de présenter un nouveau modèle de voiture en proposant une simulation automobile reprenant l’univers de la marque. Mais Mazda a décidé d’aller plus loin en terme d’innovation, puisque le constructeur japonais a mis à disposition un advergame… au cinéma !

C’est bien connu, le cinéma est le média qui offre le meilleur taux de mémorisation car les spectateurs n’ont rien d’autres à faire que regarder les publicités qui défilent (c’est d’ailleurs pour ça que votre film démarre au minimum une demi-heure après l’heure prévue !). Mais plutôt que de diffuser une nouvelle annonce publicitaire devant un public passif, Mazda a préféré proposer un advergame interactif directement jouable dans la salle de cinéma.

Pour accompagner le lancement de la Mazda3 2014 au Canada, le constructeur  japonais a imaginé un dispositif complémentaire à sa campagne de publicité Game Changer (web, imprimé, télévision) avec l’advergame Fast Lane.  dCette expérience interactive permet aux spectateurs présents dans la salle d’utiliser leur téléphone pour tester leurs compétences de pilote pendant la publicité de la marque.

Mazda-Lancement-Mazda3-Canada-Jeu-video-au-Cinema-Vue-interieure

Simulation sur mobile

Comme dans certains jeux de course sur smartphones, Fast Lane utilise les capteurs et le vibreur des smartphones et transforme celui-ci en volant de voiture afin de conduire en fonction de ce qu’il voit à l’écran. Et plus le joueur est précis, plus son score évolue !

L’originalité de cet advergame est le lien fort qu’il créé entre la marque et le joueur, grâce à une immersion totale dans l’univers de Mazda. Preuve en est que les services offerts avant un éventuel achat sont désormais aussi importants que le produit lui-même, puisque cet advergame a permis au constructeur d’enregistrer plus de 172 000 tours virtuels effectués et surtout 6 156 demandes d’essai en concession.

Cela démontre encore une fois le potentiel des jeux vidéo en matière de communication, et l’inventivité dont font preuve les marques pour séduire un public de plus en plus exigeant (et méfiant).

Source : My Serious Game

Publié par

Mister K

Poète le jour et Super-Héros la nuit, Bruce Wayne m'a piqué mon job, depuis, je suis accro aux Airwaves Cassis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *