Repair the Rockaways, le social game humanitaire

Le désastre humain et matériel de l’ouragan Sandy a montré certaines limites des méthodes traditionnelles d’aide à la reconstruction. L’agence Mother et Zynga ont donc décidé de sortir un jeu social à vocation humanitaire.

Impliquer et sensibilier

Les catastrophes naturelles sont souvent suivies de concerts caritatifs, des campagnes publicitaires, et numéros verts et de messages de people pour inciter les citoyens aux dons. Toutefois, l’agence Mother New York estime que tous ces moyens mis en œuvre ne sont plus suffisants pour faire face aux enjeux caritatifs aux États-Unis. Ce constat est né après la dévastation de la côte new-yorkaise en octobre 2012 par l’ouragan Sandy. Il fallait donc réfléchir à un nouveau modèle, plus proche de la vie digitale des gens connectés, mais aussi trouver un nouveau moyen d’impliquer les citoyens dans le processus de reconstruction.

L’agence a donc fait appel à Zynga, le spécialiste des jeux sociaux, pour créer le jeu Repair the Rockaways, afin de lever des fonds mais aussi pour sensibiliser le grand public au délabrement de Rockaways, d’une péninsule au sud-est de Long Island.

Le jeu reprend les mécanismes du succès planétaire Farmville et propose aux joueurs d’acheter des briques virtuelles qu’ils pourront ensuite placer où ils veulent sur la carte digitale du quartier de Rockaway. Chaque brique équivaut à un don et après 400 unités en caisse, le jeu simule l’apparition d’une maison. Voilà pour la partie virtuelle ! Pour la partie réelle, l’habitat pourra être réellement construit par Respond and Rebuild, l’ONG à qui sera reversé l’argent.

repair-the-rockaways2

Une expérience caritative et interactive encore jamais vue

Mais Repair the Rockaways ne se contente pas d’être un simple jeu social ! Les donateurs seront tenus au courant des avancées des chantiers, afin de comprendre à quoi ont servi tous les dons envoyés depuis la plateforme pédagogique. Un court métrage sera également proposé, réalisé par l’ONG.

“Nous avons intégré le news dans l’expérience. Si vous êtes touché par ce que vous voyez et que vous vous en souciez assez, nous voulons que vous fassiez un deuxième don. Potentiellement, il est possible de verser jusqu’à 160 000 euros via la vente des briques”, explique Tom Webster de l’agence digitale en charge du développement du jeu. “La catastrophe naturelle n’est pas le problème principal. Ce qui l’est, c’est le désastre humain qui la suit”, assure pour sa part Sofia Muriente, d’Occupy Sandy, qui travaille main dans la main avec Respond and Rebuild. “Il y a des millions de moyens d’aider la donation et le volontariat à devenir assez simple et ludique pour attirer les gens”. Repair the Rockaways en fait partie…

En tout cas, on tient encore une fois la preuve que les jeux vidéo sont un formidable canal de communication, permettant d’impliquer les joueurs tout en les informant.

 

Publié par

Mister K

Poète le jour et Super-Héros la nuit, Bruce Wayne m'a piqué mon job, depuis, je suis accro aux Airwaves Cassis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *