Ma conférence sur le blogging à MyApero Montpellier

J’ai eu la chance et le plaisir de pouvoir intervenir lors du 10ème MyApero Montpellier.

Le thème de la soirée était Comment bloguer en 2016 pour se démarquer et j’ai donc pu présenter ma vision des blogs et de l’écriture sur le web. Cette présentation était inspirée d’un précédent article publié Quel est l’intérêt d’avoir un blog aujourd’hui ?. Pour ceux qui n’ont pas pu être présents, je vous propose un petit résumé. Vous pouvez également télécharger ma présentation.

Pourquoi tenir un blog ?

Aujourd’hui, il est plutôt facile de créer son blog via WordPress.com ou Tumblr (en quelques minutes, vous avez choisi votre nom, votre thème et êtes prêt à créer votre premier article). Ce qui fait la différence et détermine le ton et la ligne éditoriale de votre blog, c’est vos objectifs.

J’ai établir 4 motivations principales qui poussent à créer un blog :

  • les enjeux stratégiques : la volonté de se positionner sur un secteur, de promouvoir une entreprise et de trouver ses futurs clients grâce à son blog.
  • l’e-réputation : affirmer un positionnement pour soi-même ou son entreprise, développer son image d’expert, gagner en crédibilité.
  • pour expérimenter : j’ai mis en avant le fait que j’ai plus souvent changé le design de mon blog qu’écrit des articles et ce n’est pas totalement faux. Tenir un blog permet de tester pas mal de choses, aussi bien dans le style rédactionnel, la mise en forme du blog ou les sujets à aborder.
  • pour le plaisir : c’est une notion qui passe souvent après les enjeux stratégiques ou l’e-réputation. On a souvent tendance à se dire que tenir un blog, les concurrents ou les autres le font donc il faut le faire aussi, or vous ne vous distinguerez que si vous y mettez une touche personnelle. Et pour mettre de la personnalité dans un blog, il faut y prendre du plaisir.

Les différents types de blogs

Encore une fois, je vous renvoie à mon précédent article Quel est l’intérêt d’avoir un blog aujourd’hui ? qui présentait les différents types de blogs aujourd’hui. J’ai ajouté cette fois-ci le fait qu’on peut bloguer via les plateformes traditionnelles (WordPress, Blogger, Tumblr), en images (Instagram), en vidéo (Youtube, Vimeo) ou encore regarder un peu ce qui existe du côté du slow info et s’en inspirer pour blogger via des newsletter.

Pour plus de détails sur le concept de slow info, je ferai très certainement un article détaillé à lire dans Presse-Citron mais je peux vous rediriger vers l’article Brief.me réinvente la newsletter d’actu.

Écrire pour le web

C’était la partie un peu technique avec quelques règles de base à respecter lorsqu’on écrit sur le web.

Tout d’abord, savoir comment les internautes parcourent vos articles avec le principe de la lecture en F : lecture rapide du titre, du chapeau puis du premier paragraphe (qui doivent résumer les enjeux et/ou idées du sujet) avant de parcourir l’article de haut en bas pour repérer les titres de section et les médias intégrés. Ce rapide coup d’œil va permettre au lecteur de se faire un premier avis et de décider s’il va lire l’article en entier ou non.

Dans le style rédactionnel, il est important d’être direct. L’article doit se lire facilement, aussi il faut savoir aller à l’essentiel dans un style direct et conjugué au présent. Utiliser des médias permet de donner un peu d’air à un article, de le couper avant de se replonger dans la lecture (images, vidéos, intégration de tweets). Penser toutefois à mettre des médias pertinents qui apportent une plus-value à l’article, pas simplement pour décorer.

Le travail sur le titre est très important puisque c’est ce qui va ressortir sur les réseaux sociaux. Un titre accrocheur va susciter la curiosité du lecteur et l’inciter à lire votre article. Si vous êtes attaché au principe de mots-clés, essayez de les placer dans le titre, le chapeau et le premier paragraphe.

Enfin, et c’est le point le plus important, avoir un bon angle. Un blog, c’est avant tout une ou plusieurs personnes qui écrivent et vos lecteurs n’ont pas forcément le même point de vue que vous. Mais ils vous lisent pour vos idées et vos convictions, aussi est-il important d’avoir un point de vue personnel sur le sujet.

Beaucoup de blogs, peu de contenu

Avoir un point de vue est ce qui va vous permettre de vous démarquer. Aujourd’hui, on voit beaucoup de blogs qui reprennent les mêmes actualités (c’est presque du copier-coller d’un article à l’autre). C’est ce que j’appelle les brèves. Aujourd’hui légion sur internet, elles ne vous permettront pas de vous faire remarquer. En revanche, profiter d’une actualité pour développer son point de vue est très pertinent : vous surfez sur un sujet à la mode tout en y apportant votre touche personnelle. Vous passez ainsi d’un article purement descriptif à un article plus engagé.

Quand vous tenez un blog, je pense qu’il est plus important d’écrire pour soi (le plaisir), pour ses lecteurs (partage d’un point de vue) que pour le référencement. Écrire pour le référencement enlève toute personnalité à un article, puisqu’il s’agit surtout de placement de mots-clés et d’articles rédigés à la va-vite pour faire grimper son audience. Or, si cette stratégie peut marcher sur le court terme, vous risquez vite de vous essouffler et surtout vous n’allez pas engager vos lecteurs.

Le principe du blog, selon moi, c’est de dire ce que vous pensez de pouvoir échanger avec ceux qui vous suivent. Un exercice difficile au début (que vont penser les autres de moi ?) mais terriblement prenant au final.

super-blogueurMerci Thomassss Bleed pour cette photo 😉

Les questions

À la fin de la présentation, j’ai eu le plaisir d’échanger de répondre aux questions. Voici un petit compte-rendu, j’en ai sûrement oublié alors n’hésitez pas à me relancer par e-mail, tweet ou dans les commentaires.

Quelle fréquence de publication ?

Plutôt que de penser en termes de fréquence, je pense qu’il faut plutôt penser en termes de motivation et d’envie. Avez-vous quelque chose à dire ? Si vous avez quelque chose à publier, prenez le temps d’écrire, d’argumenter. Et suscitez un peu le manque chez vos lecteurs, c’est plus intéressant que la lassitude ;-).

Comment organiser sa veille ?

Je n’ai toujours pas trouvé la meilleure méthode, à part accepter le fait qu’on ne peut pas tout voir sur le web. D’ailleurs, la veille ne se limite pas à ce qu’on lit sur internet : les sorties, les activités, la lecture, la radio… Tout cela contribue à enrichir votre culture personnelle et à la partager ensuite. Et puis, dites-vous que ceux qui vous lisent n’ont, eux non plus, pas le temps de lire toute l’actualité.

Comment gérer les commentaires ?

À moins que les commentaires ne soient insultants et n’apportent rien au sujet que vous abordez, ne les ignorez pas ! Essayez d’y répondre de façon construite et d’engager la discussion, cela sera intéressant pour celui qui a laissé le commentaire, pour vous et pour l’ensemble de vos lecteurs.

Publié par

Mister K

Poète le jour et Super-Héros la nuit, Bruce Wayne m'a piqué mon job, depuis, je suis accro aux Airwaves Cassis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *