Les princesses Disney dans une campagne contre les abus sexuels

Cette nouvelle campagne anti-inceste, signée par l’artiste Saint Hoax, met en scène des princesse Disney embrassées par leur père.

Pour montrer que tout n’est pas toujours rose et que derrière les apparences se cachent parfois de lourds secrets, Saint Hoax, artiste anonyme spécialisé dans le détournement d’icônes de la pop-culture (se définissant d’ailleurs comme un artiste pop-litique) a choisi de mettre en scène des personnages de dessin animé ayant marqué plusieurs générations de petits et grands. Les dessins animés Disney sont devenus au fil des ans des figure de proue du “happy ending” dans lesquels les héros sont confrontés à de nombreuses difficultés mais finissent toujours par s’en sortir de façon joyeuse. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas dans la vraie vie et Saint Hoax a souhaité, au travers de ces images choc, montrer que les abus sexuels peuvent aussi venir des membres de notre propre famille Selon le Huffington Post, l’idée lui est venue en apprenant que l’une de ses meilleures amies avait été abusée par son père à l’âge de 7 ans.

Chaque visuel est accompagné de la mention « près de 46{6738006483fe6ee4ef35122dfbd8f1a6ffbb28d2718bcefbf0193b7ba2e20f0a} des enfants ayant subis des abus sexuels sont victimes de leur propre famille » afin de sensibiliser le grand public au fait que ces tragiques événements, mis en scène via les illustrations, sont bel et bien réels.

Un jour après la publication de ses travaux sur son site internet, Saint Hoax a déclaré avoir reçu un e-mail venant d’une jeune fille qui avait dénoncé son père après avoir vu ses travaux. « J’ai pleuré, a déclaré l’artiste. Si mes posters peuvent changer la vie de quelqu’un, alors cela vaut vraiment le coup ».

Publié par

Mister K

Poète le jour et Super-Héros la nuit, Bruce Wayne m'a piqué mon job, depuis, je suis accro aux Airwaves Cassis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *