La réalité virtuelle pour montrer l’enfer de la Syrie

La réalité virtuelle offre de nombreuses possibilités, aussi bien en termes de loisirs que de découverte ou de reportages. Amnesty International a choisi d’utiliser cette technologie pour dénoncer la peur du ciel et des bombes artisanales en Syrie.

Alors que la Syrie est victime de bombardements depuis 2011, il est difficile d’imaginer ce que vit le peuple au quotidien. Connu pour ses campagnes de communication choc, l’association Amnesty International a décidé de mettre à profit la réalité virtuelle pour sensibiliser le monde sur les conditions de vie dans ce pays. Le reportage immersif “Fear of the Sky” permet d’explorer les rues détruites de la ville d’Alep et de comprendre le quotidien infernal de la population.

“Si une image vaut mille mots, alors une expérience de réalité virtuelle vaut un livre entier” Kate Allen, directrice d’Amnesty International UK.

« Beaucoup de gens pensent savoir ce qui se passe au niveau des bombardements effectués par le gouvernement, mais voir ces scènes apocalyptiques à 360° procure un nouveau niveau de compréhension » explique Kate Allen.

amnesty-360-syria

Une immersion totale dans l’enfer syrien nécessaire et rendue possible par l’aide du studio de design et de technologie Junior et le soutien d’un groupe d’activistes des médias syriens d’Alep appelé Lamba Media Production.

L’expérience est accessible en version desktop ou sur mobile, pour ceux qui possèdent un casque de réalité virtuelle (Oculus Rift, Samsung Gear, Google Cardboard) sur le site 360Syria.

Publié par

Mister K

Poète le jour et Super-Héros la nuit, Bruce Wayne m'a piqué mon job, depuis, je suis accro aux Airwaves Cassis !

Une réflexion au sujet de « La réalité virtuelle pour montrer l’enfer de la Syrie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *