Happy Culture, le programme qui fait votre bonheur… et celui des hôtels

Face à la montée en puissance des acteurs de l’économie collaborative, de nombreux acteurs historiques ont cherché en vain des réponses ou plutôt de nouveaux services différenciant.

De mon côté, j’avoue que le service proposé par Airbnb est bien plus intéressant au niveau de l’expérience client que ce que proposent les hôtels ou même les sites de réservations de chambres d’hôtel. Airbnb ne laisse absolument rien au hasard, aussi bien au niveau du site internet, de son interface, de l’expérience utilisateur qu’il propose, des services complémentaires (guide personnalisé, où sortir dans les alentours) et du suivi de la commande.

Le site Happy Culture Collection tente de dépoussiérer l’image des hôtels et de se rapprocher de l’image conviviale de la plateforme communautaire de location et de réservation de logements de particuliers. En effet, la page d’accueil est un mélange de suggestions d’hôtels, de témoignages clients, de playlists d’hôtels partagées (pratique pour se faire une idée de l’ambiance du lieu) et de photos postées sur Instagram.

happy-culture-home

happy-culture-reservation

happy-culture-hotels

Mais Happy Culture propose également une expérience client originale, puisque dès que vous séjournez dans un des hôtels du groupe, on vous donne une carte Happy Culture qui permet de se rendre dans n’importe lequel des hôtels pour :

  • profiter du salon dans le but de travailler ou lire les magazines à disposition
  • déposer ses sacs
  • emprunter un parapluie
  • recharger votre téléphone et profiter du Wifi
  • expérimenter le « HappyTime » , un apéritif revisité offert tous les soirs aux clients

Une belle initiative, qui donne envie de se rendre dans l’un de leurs hôtels, qui sont, au passage, loin d’être les plus moches de France ;-).

Publié par

Mister K

Poète le jour et Super-Héros la nuit, Bruce Wayne m'a piqué mon job, depuis, je suis accro aux Airwaves Cassis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *