Du design et des jeux au Prix Émile Hermès

Le Prix Émile Hermès met en avant de jeunes designers internationaux et leurs projets innovants et originaux qui nous invitent à nous questionner sur nos modes de vie et leurs évolutions.

Organisé pour la quatrième années consécutive, l’événement mettait cette fois le jeu à l’honneur avec un thème sobrement baptisé Jouer. Les prix ont été remis au mois de juin.

Je parlerai ici des trois premiers prix mais vous invite vraiment à consulter la page du Prix Émile Hermès.

Vibrato

Vibrato est un projet imaginé par le designer Jean-Simon Roch. À l’aide d’un petit boîtier en bois équipé d’un électro-aimant et d’une lame de métal cachée sous une feuille de papier, il fait vibrer des objets de toutes sortes posés sur cette fameuse feuille et créé ainsi des mouvements aléatoires et toujours différents.

Talu

Talu est un jeu de construction imaginé par Victoria Gravelier composé de 28 modules en mousse et recouverts de feutrine. Les différentes tailles et formes des modules permettent de s’adonner aux joies de la construction en fonction des envies et des besoins, du fauteuil de lecture confortable au parcours géant pour voitures miniatures.

Demi-jour

Demi-jour est un jeu d’ombres chinoises mis au point par Léa Pereyre et Claire Pondard. Il s’agit d’une collection de cartes en papier cartonné à fixer sur le dos d’un smartphone, à la manière d’une coque. Chaque carte est équipée d’une forme en relief. En la dépliant la forme en relief et en utilisant le flash ou la fonction lampe torche du téléphone, on créé alors des ombres chinoises.

Luc

Et oui, j’avais dit que je ne parlerai que des trois premiers prix mais il y a eu en réalité deux troisièmes ex-aequo. Voici donc le deuxième troisième prix : le projet Luc imaginé par Mathieu Lang. Il s’agit d’une nouvelle version du célèbre cadavre exquis qui fonctionne via un système de feuilles intercalées entre deux plateaux circulaires en bois.

La partie supérieure possède une lucarne où dessiner. Le premier joueur dessine dans l’emplacement sans montrer son dessin aux autres participants, puis fait tourner le disque pour que son voisin crée à son tour son dessin dans la continuité. Ainsi de suite jusqu’à ce que tous les joueurs aient fait leur dessin. On enlève ensuite le disque pour découvrir l’œuvre complète, réalisée en six parties.

Pour aller plus loin et découvrir l’ensemble des projets, je vous invite encore une fois à découvrir le site du Prix Émile Hermès.

 

Publié par

Mister K

Poète le jour et Super-Héros la nuit, Bruce Wayne m'a piqué mon job, depuis, je suis accro aux Airwaves Cassis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *