Accro aux jeux vidéo, il vit depuis 6 ans dans un cybercafé

L’histoire aurait pu faire rire, mais elle risque bien de relancer le débat sur les effets nocifs des jeux vidéo sur la santé.

Totalement coupé du monde réel

Li Meng, un chinois de 30 ans, est passionné de jeux vidéo. À tel point qu’il refuse aujourd’hui tout contact avec le monde réel, et ne veut plus parler à personne. Cela fait maintenant 6 ans qu’il passe ses journées entières dans un cybercafé de Changchun, dans le nord-est du pays. Il ne daigne sortir de l’établissement que pour manger et se doucher (au moins fait-il attention à son hygiène, on ne pourra pas le lui reprocher !). Le propriétaire du cybercafé raconte que Li lui paye un loyer de 2000 yuans par mois (250 euros) afin de pouvoir rester 24 heures sur 24 heures dans le café. Il y joue toute la nuit avant d’y dormir une partie de la journée, épuisé par des heures de jeux en ligne.

Un phénomène de plus en plus inquiétant

Si des cas similaires avaient déjà été observés chez le voisin japonais, ce phénomène est encore assez récent en Chine, et inquiète au plus haut point les autorités. Les médias locaux évoquent ainsi une pathologie qui toucherait de plus en plus de jeunes adultes dans le pays. En refusant toute communication, même avec leur propre famille, certains jeunes s’isolent et ne sortent de leur monde virtuel que pour satisfaire leurs besoins corporels.

 

Publié par

Mister K

Poète le jour et Super-Héros la nuit, Bruce Wayne m'a piqué mon job, depuis, je suis accro aux Airwaves Cassis !

4 réflexions au sujet de « Accro aux jeux vidéo, il vit depuis 6 ans dans un cybercafé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *