Teenage Riot, un light novel ancré dans la pop-culture

Hello !

Aujourd’hui je vais vous parler de Teenage Riot, une comédie romantique sur fond de passage à l’âge adulte et très ancrée dans la pop-culture.

Qu’est-ce qu’un light novel ?

Avant de vous parler directement du livre, un petit mot sur la notion de light novel. Issu de la culture japonaise, le light novel est écrit dans un objectif de distraction populaire. Le style est donc assez éloigné des romans destinés aux adultes et ces livres utilisent donc des paragraphes courts, la plupart du temps écrits sous la forme de dialogues. Les publications ne dépassent d’ailleurs pas les 50 000 mots  (150-200 pages) et sont remplies d’illustrations pour favoriser une lecture rapide. À l’instar des mangas (ou des comics), les light novels sont généralement d’abord prépubliés par chapitres dans un magazine avant d’être regroupés et vendus au format bunkobon.

De quoi ça parle ?

Écrit par Olivier Castle, Teenage Riot est une comédie romantique sur fond de passage à l’âge adulte et très ancrée dans la pop-culture (musique et cinéma).

Nathan est le surdoué du lycée, un élève modèle de Terminale Scientifique promis aux meilleures classes préparatoires et écoles après le bac. Sa vie sans histoire prend un tournant inattendu quand, au mauvais endroit, au mauvais moment, il est accusé d’avoir déclenché l’alarme incendie.

Afin de ne pas entacher son dossier scolaire, il accepte une punition «  allégée  » et doit assurer le soutien scolaire d’élèves en difficulté. Le destin étant joueur, il devient le tuteur de Morgane, une adolescente rebelle au caractère bien trempé et accessoirement la responsable du faux incendie pour lequel Nathan a plongé.

Côtoyer la punkette va remettre en question sa vie «  sans histoire  », y compris côté cœur. La plus jolie fille du lycée, cette blonde dont Nathan est amoureux depuis des années, ne semble plus si hors de portée avec un peu d’assurance…

Si vous voulez en savoir plus, vous avez la possibilité de lire le premier chapitre de l’histoire.

Ce qui m’a plu

Tennage Riot est un véritable light novel made in France qui, s’il s’inspire du modèle japonais de par son style et ses dialogues, prend place loin de Tokyo dans un petit lycée de province.

N’ayant que les moyens d’une structure minimaliste, cette campagne Ulule est pour l’auteur l’occasion de diffuser mon Light Novel et toucher un maximum de lecteurs.

J’ai aussi beaucoup apprécié le fait que l’histoire était à la base un scénario de long métrage. Comme l’explique Olivier Castle, l’idée était d’en faire un « teen movie » à la française, une histoire dont les enjeux ne seraient pas verticaux (élèves VS profs ou ados VS adultes) mais horizontaux (ados VS ados). Au moment de l’écriture de ce long, mes références étaient les films de John Hughes (Breakfast Club, Rose Bonbon, Seize Bougies pour Sam…).

Au final, faute de pouvoir financer le film, l’auteur a donc retravaillé le scénario initial et les personnages pour écrire un véritable light novel et en est donc à sa troisième réécriture.

Si vous voulez soutenir le projet, n’hésitez pas à aller faire un tour sur Ulule et sur la page du projet, qui est d’ailleurs très agréable à parcourir avec en plus l’ensemble des contreparties illustré !

Voir la page du projet Teenage Riot.

Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedInEmail to someone

Publié par

Mister K

Poète le jour et Super-Héros la nuit, Bruce Wayne m'a piqué mon job, depuis, je suis accro aux Airwaves Cassis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *