Voyage au cœur de l’Arctique en réalité virtuelle avec GreenPeace

La réalité virtuelle est, tout comme les jeux vidéo il y a quelques années encore, considéré à tort comme un simple outil de divertissement.

Pourtant, certaines ONG ont bien compris que cette technologie peut être un outil de plus à mettre au service de la sensibilisation. Il y a quelques semaines, je vous avais parlé de Amnesty International, aujourd’hui c’est au tour de GreenPeace d’utiliser la réalité virtuelle.

Dans cette magnifique vidéo à 360°, Greenpeace nous emmène au cœur de l’Arctique. Elle nous permet de nous « promener » tour à tour sur un bateau, au milieu des montages enneigées et des glaciers ou même sur la banquise pour aller observer les ours polaires. Un moyen pour l’ONG de nous faire découvrir la beauté et les richesses de la faune polaire et de nous inviter à protéger cet écosystème.

Le film, intitulé #ProtectWhatYouLove, a été produite par MediaMonks et sera présentée tout l’été dans de nombreux festivals à travers le monde, à commencer par le « Peace and Love Festival » le 7 juillet en Suède.

Quelques affiches pour les 30 ans du Marathon des Dolomites

D’ordinaire pas passionné de cyclisme, je me suis quand même penché sur l’histoire du Marathon des Dolomites après être tombé sur ces bien belles affiches.

Cette course, qui a lieu une fois par an et se déroule sur une journée, est ouverte à tous les amateurs de cyclisme et se classe parmi les plus importantes courses d’Italie. Trois distances sont possibles : 138 km, 106 km еt 55 km. La course se déroule en plein cœur du massif des Dolomites qui fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Lеs pаrtіcіpаnts sоnt lіbrеs dе chоіsіr l’іtіnérаіrе lе mіеux аdаpté à lеur cаpаcіté, у cоmprіs аu cоurs dе l’événеmеnt, еn fоnctіоn dе lеur prоprе jugеmеnt.

Le Marathon des Dolomites (ou Maratona dles Dolomites pour les puristes) fête ses 30 ans cette année et, pour l’occasion, l’illustrateur Ricardo Guasco a réalisé une série de 30 affiches à découvrir ci-dessous.

Une plongée dans le monde féérique du jeu vidéo ABZU

Il y a quelques années, le jeu vidéo Journey avait fait grand bruit par son univers désertique et le sentiment de solitude qui s’en dégageait. Présenté comme son successeur, ABZU nous plonge cette fois au cœur des océans.

Tout comme Journey, ABZU se joue en vue à la troisième personne et joue sur le décalage entre la petitesse de son héros et les décors marins immenses. Il propose une jouabilité simple et mise beaucoup sur le plaisir de la contemplation et la fluidité des mouvements qui rend chaque déplacement agréable. Si Journey souhaitait mettre en avant un sentiment de solitude rare dans les productions vidéoludiques, ABZU joue au contraire sur l’omniprésence et la variété de la faune et de la flore et sur une ambiance portée par sa magnifique bande-son.

Je vous laisse profiter des quelques visuels pour découvrir un peu plus l’univers  envoûtant du jeu.

Le jeu sortira le 2 Aout 2016 sur PC & Playstation 4.

Ideas Box, un accès à l’éducation, à l’information et à la culture dans les camps de réfugiés

En écoutant le podcast de l’émission Soft Power que j’aime beaucoup, j’ai entendu parler du concept d’Ideas Box développé Bibliothèques sans frontières.

Cette innovation dédiée à l’accès à la culture et à l’information existe depuis maintenant plus de deux ans.  Conçue par le créateur Philippe Starck, l’Ideas Box est une médiathèque en kit qui tient sur deux palettes et s’ouvre en moins de 20 minutes pour former un espace culturel et de connectivité de 100m2. Depuis le mois de mars, plusieurs Ideas Box ont été déployées en Europe dans le cadre de la crise des réfugiés : à Lesbos dans le camps de Moria, à Athènes et récemment en Allemagne, en Turquie et en France.

Ces Ideas Box, qui ont vocation à rester sur les lieux d’asile des réfugiés, permettront ensuite de délivrer des formations de qualité (apprentissage de la langue, rattrapage scolaire, MOOC universitaires, etc.) et des services pour faciliter l’intégration.

Comprendre le fonctionnement des choses grâce à l’animagraff

Depuis quelques mois (voire années), les gifs sont revenus sur le devant de la scène, leur côté « cool et bref » « étant particulièrement apprécié pour transmettre des messages de façon humoristique.

L’animagraff est une variante du gif. Il s’agit d’une illustration animée qui est utilisée pour montrer comment fonctionnent les objets. Le designer graphique Jacob O’Neal en est l’un des principaux instigateurs via son Animagraff.

Pour vous donner un exemple, il existe une page entière dédiée à la manière dont les enceintes produisent du son et c’est plutôt complet et très intéressant à lire.

loudspeaker

Et pour les fans de danse, un petit cours de Moonwalk !

moonwalk

Plein d’autres explications sont à découvrir sur le site Animagraff !

The Blackbird, la voiture entre squelette physique et modélisation 3D

Faire des publicités pour les voitures n’est pas toujours simple : soit les voitures en question ne sont pas toujours disponibles, soit on les modélise entièrement en 3D mais il est alors difficile de reproduire le comportement du véhicule de façon précise.

La Blackbird est un projet de la société de production The Mill et pourrait bien changer la façon dont sont tournés les films et les publicités. Il s’agit ni plus ni moins d’un véritable châssis modulable avec un moteur électrique et un système de caméra embarqué. En ajustant la taille de la Blackbird, on l’adapte au gabarit des modèles réels et il n’y a plus qu’à modéliser le reste du véhicule en post-production pour lui donner vie.

Un projet incroyable à découvrir en vidéo ci-dessous.

Du design et des jeux au Prix Émile Hermès

Le Prix Émile Hermès met en avant de jeunes designers internationaux et leurs projets innovants et originaux qui nous invitent à nous questionner sur nos modes de vie et leurs évolutions.

Organisé pour la quatrième années consécutive, l’événement mettait cette fois le jeu à l’honneur avec un thème sobrement baptisé Jouer. Les prix ont été remis au mois de juin.

Je parlerai ici des trois premiers prix mais vous invite vraiment à consulter la page du Prix Émile Hermès.

Vibrato

Vibrato est un projet imaginé par le designer Jean-Simon Roch. À l’aide d’un petit boîtier en bois équipé d’un électro-aimant et d’une lame de métal cachée sous une feuille de papier, il fait vibrer des objets de toutes sortes posés sur cette fameuse feuille et créé ainsi des mouvements aléatoires et toujours différents.

Talu

Talu est un jeu de construction imaginé par Victoria Gravelier composé de 28 modules en mousse et recouverts de feutrine. Les différentes tailles et formes des modules permettent de s’adonner aux joies de la construction en fonction des envies et des besoins, du fauteuil de lecture confortable au parcours géant pour voitures miniatures.

Demi-jour

Demi-jour est un jeu d’ombres chinoises mis au point par Léa Pereyre et Claire Pondard. Il s’agit d’une collection de cartes en papier cartonné à fixer sur le dos d’un smartphone, à la manière d’une coque. Chaque carte est équipée d’une forme en relief. En la dépliant la forme en relief et en utilisant le flash ou la fonction lampe torche du téléphone, on créé alors des ombres chinoises.

Luc

Et oui, j’avais dit que je ne parlerai que des trois premiers prix mais il y a eu en réalité deux troisièmes ex-aequo. Voici donc le deuxième troisième prix : le projet Luc imaginé par Mathieu Lang. Il s’agit d’une nouvelle version du célèbre cadavre exquis qui fonctionne via un système de feuilles intercalées entre deux plateaux circulaires en bois.

La partie supérieure possède une lucarne où dessiner. Le premier joueur dessine dans l’emplacement sans montrer son dessin aux autres participants, puis fait tourner le disque pour que son voisin crée à son tour son dessin dans la continuité. Ainsi de suite jusqu’à ce que tous les joueurs aient fait leur dessin. On enlève ensuite le disque pour découvrir l’œuvre complète, réalisée en six parties.

Pour aller plus loin et découvrir l’ensemble des projets, je vous invite encore une fois à découvrir le site du Prix Émile Hermès.

 

Un projet artistique qui regroupe les annonces d’objets en vente suite à un décès

S’il vous arrive parfois de vous promener (virtuellement) sur leboncoin, vous êtes sûrement déjà tombés sur ces annonces de vente d’objet suite à un décès.

En soi, ce n’est bien entendu pas très joyeux mais cela a inspiré l’artiste Marion Balac pour son projet cause-deces.biz.

Voici la description du projet :

Les souvenirs passent, les objets restent.
www.cause-deces.biz recense quotidiennement les annonces d’objets en vente sur leboncoin.fr comportant la mention « cause décès ». Chaque objet recèle sa part d’ambiguïté : une valeur affective, esthétique et utilitaire réinvestie dans un processus de marchandisation. La vie continue. Tout doit disparaître !

Et quand c’est l’amour qui meurt : cause-divorce.biz.